Votre salaire


○ Vos relevés d’heures

Les relevés d’heures nous permettent de réaliser votre bulletin de salaire et de déclencher votre paye : vous devez y faire figurer le nombre d’heures réellement travaillées dans la semaine (maximum légal : 48 heures). Il est donc indispensable de nous les retourner par mail.

 

pour les statuts non cadre, il faut nous le retourner chaque vendredi de chaque semaine ou le dernier jour ouvré du mois, pour les fins de mois*


pour les statuts cadre , nous avons mis en place un relevé mensuel à nous renvoyer le dernier jour ouvré de chaque mois


Pour être valable, le relevé d’heures doit être validé par l'entreprise utilisatrice c'est-à-dire qu'il doit être signé et cacheté par votre responsable hiérarchique.

* Spécificité fin de mois : pour les périodes à cheval sur deux mois, il faut nous envoyer deux relevés d’heures ; un pour la fin du mois et le second pour le début du mois suivant.

 

○ Votre bulletin de salaire

Vos bulletins de salaire, établis en fonction des relevés d’heures reçus, vous sont adressés aux alentours du 5 de chaque mois. Votre salaire est payé par virement bancaire, ce même jour. Il est donc indispensable de nous faire parvenir votre nouveau RIB dans les plus brefs délais.

 

○ Les acomptes

Un acompte peut vous être accordé. Il vous suffit de nous en faire la demande. Pour que celui-ci vous soit accordé, votre demande doit impérativement être accompagnée de vos relevés d’heures signés par l’entreprise utilisatrice.


○ Les jours fériés

En tant que salarié intérimaire, vous êtes rémunéré en fonction du nombre d'heures effectivement travaillées. Vous avez droit au paiement des jours fériés intervenant au cours de votre mission, quelle que soit votre ancienneté, dès lors que les salariés de l'entreprise utilisatrice en bénéficient.

 

○ Indemnité de fin de mission 

L’indemnité de fin de mission (IFM) correspond à 10% de la rémunération totale brute perçue. Elle est versée à la fin de la mission (renouvellement inclus).

Elle n’est pas due dans certains cas suivants :

Rupture du contrat à l’initiative du salarié

Faute grave du salarié

Cas de force majeure

Embauche immédiate en CDI dans l’Entreprise utilisatrice

 

○ Indemnité compensatrice de congés payés

Vous percevez le droit à une indemnité compensatrice de congés payés (ICCP) dès la première heure travaillée, quelle que soit la durée du contrat de mission. Elle correspond à 10% de la rémunération totale brute perçue y compris l’indemnité de fin de mission. Elle est également versée à la fin de la mission (renouvellement inclus) dans la mesure où les congés payés n'ont pas été pris.